Un blog Travellerspoint

Kun Khmer l'origine du Muay Thaï

Interview avec un spécialiste de la boxe khmer

sunny 30 °C

Boxe Khmer l'origine du Muay Thaï ?

Cardamom_C..-_Version_2.jpg
Crédit photo : Ostro N.Quentin et ASIA PIX

Tout le monde connait le Muay thaï popularisé ces deux dernières décennies en occident. Peu de personne en revanche ont écho du fait que le Muay Thaï a largement puisé dans les sources martiales du royaume Khmer. En effet l'armée de Siam lors de ses incursions dans le royaume Khmer a su enrichir ses techniques de combat rapproché auprès des soldats Khmers plus abouties, ce qui contribua a l'essor de la boxe thaïlandaise dotant ainsi ses soldats de techniques de combat complètes au corps à corps. A l'apogée de la civilisation Angkorienne, Siam (Thaïlande) était partie intégrante du royaume khmer. Des fresques sur les temples d'Angkor laisse penser que la civilisation Angkorienne avait mise au point des techniques de boxe antérieures au Muay Thai tel que nous le connaissons sous sa forme actuelle (XVI siècle)...le Kun Khmer ou boxe Khmer.

Au delà des discussions de légitimité et de primauté de l'une sur l'autre et malgré les hésitations historiques et les manques d'éléments archéologiques on peut avancer que l'une n'existerait pas sans l'autre. D'une certaine manière on peut avancer que le Muay Thaï a reformalisé l'aspect guerrier et militaire. Mais c'est un fait, la Boxe thaï ne serait pas ce qu'elle est sous sa forme actuelle si le Pradal Serey ou Kun Khmer ne l'avait précédé.

Nous avons demandé à plusieurs acteurs de la boxe Khmer au Cambodge de bien vouloir nous éclairer sur cette discipline et son etat de santé.Pierre responsable du centre de fitness et de boxe asiatique de Sihanoukville au royaume du Cambodge se livre sur cette boxe méconnue du grand public. 35 ans de pratiques dans les arts martiaux. Il s'est gentiment livré à mes questions.

large_Sianoukvil..bodia2012_1.jpg

Quel est ton parcourt ?

Pierre : originaire de basse Normandie, pour des raisons familiales j'ai vécu en chine en 1968 et c'est précisément la bas que se déroule une part importante de mon enfance. Ce qui peut être apparenté à un conte asiatique rejoint la réalité, je fut introduit au Kung Fu par les moines d'obédience tao. J'ai donc baigné dedans des que je fus en âge d'accomplir mes premiers pas si j'ose dire. De retour en basse Normandie à 11 ans je complète mes techniques avec le karaté, le judo mais aussi l'aïkido. A l'âge de 20 ans je m'éprend du Muay Thaï. A cette époque cette discipline en est à ses balbutiements en France et la reconnaissance qui arrivera avec des champions comme Dida Diafra suivra des années plus tard.

Devant mes prédispositions pour les arts martiaux, le maire de ma ville (Bernard cazeneuve) et Philippe Poulain me propose d'intervenir dans les écoles et dans les Zep (Zone d'Education Prioritaire). Je participe aussi à la creation d'un Samu Social sur la commune urbain de Cherbourg Octeville. Finalement mon désir d'Asie est plus fort et je pars pour une autre vie la bas. D'abord j'ouvre un centre sociale orienté sur l'enfance au nord de la Thaïlande à Chiang Mai (Prévention, éducation, loisir). Par la suite une rencontre fortuite avec un général de l'armée Thailandaise m'amène à être instructeur en préparation physique auprès de ses soldats. Je me perfectionne en Muay Thaï pendant des années tout en enseignant avant pour des raisons personnelles de migrer au Cambodge et d'atterrir à Sihanoukville ou je suis installé depuis 2005. J'y ai rencontré ma femme et nous avons fondé ensemble le premier centre de fitness et de boxe asiatique. Aujourd'hui (2012) je suis âgé de 43 ans et j'aimerais bien que les choses évoluent dans le bon sens dans mon pays d'accueil.

Motivations et Intentions

Pierre : l'idée est de redonner au peuple Khmer sa culture et de ressusciter l'engouement autour de leur boxe intégrante à leur identité. Le caractère sacré du combat a été perverti par la société de consommation et le modèle économique actuel. Les Khmers n'ont plus connaissance de la signification des rites gravitant autour de la boxe et du ring pour les raisons historiques que l'on connaît. (les guerres) Les khmers viennent à ma salle, et les touristes nombreux au cours permettent de maintenir une certaine rentabilité, sinon ce serait difficile de joindre les deux bouts étant donné le peu de moyen dont nous disposons.

Quel est l'éthique de la boxe Khmer et les valeurs que tu défends ?

Pierre : les mêmes que tout combattant qui se respecte : respect, discipline, honneur, courage, abnégation, loyauté, sacrifice. (Le combattant boxeur au moyen âge donnait sa vie pour le seigneur). Les boxeurs au Cambodge sont sacrifiés, mais plus pour des seigneurs et pas pour une cause noble mais pour celle de l'argent roi, et pour des mafias qui contrôlent tout cela. Les boxeurs sont de la chair à canon.

Moi : très bien Pierre, maintenant rentrons dans le vif du sujet.

La boxe Khmer c'est quoi ? Quand s'est t'elle développée et sous quelles influences ?

Pierre : la boxe Khmer ici porte un terme bien précis le Pradal Serey. Le Pradal Serey ou Kun Khmer vient du kun daï , littéralement « art du combat à mains nues » en langue khmère, discipline militaire de corps à corps, en usage dans les armées de l'empire khmer au IXe siècle. Elle même prend sa source dans sa version ancienne le Bokator, qui date du III siècle. Le Bokator est apparenté au Kung-fu, il s'inspire des animaux provenant de la culture Chinoise. Comme tu l'a très bien dit dans ton introduction, les Thaïlandais sont aller puiser directement à la source lors de leur incursions en s'inspirant des techniques martiales du royaume Khmer. La boxe Khmer propose le style le plus radicale et épurée des boxes asiatique, puisque sa fonction première était de casser l'adversaire très rapidement. On visait donc à s'attaquer aux points sensibles, comme les articulations et les endroits vitaux. Pour les influences culturelles, l'Inde et la Chine, influence notable sur le royaume Khmer au carrefour de ces deux civilisations. Les Khmers eux même ont bien du mal à situer précisément l'origine, par rapport à leur histoire, et notamment la période Khmer rouge qui a effacé pas mal de données.

Historiquement le ring prend le relai du champs de bataille (comme les joutes), lors de conflit en voie les meilleurs guerriers (bouddhiste) s'affronter dans un combat à mort. À l'issu le combattant victorieux donnait raison à son maître. Ram Muay (en Thaïlande), vérifié le terrain, s'échauffer, montrer de quelle école on venait.

large_Boxe_Siano..odia2012_66.jpg

Son apogée ?

Pierre : l'apogée du Kun Khmer suit l'avènement du royaume d'Angkor, au moment ou celui ci se libère du joug Javanais après le 8e siècle. Des plaines nord-est de la Birmanie au sud-ouest du Vietnam, l'ordre et la civilisation khmers rayonnent. Les traces archéologiques d'une pratique systématique et codifiée de la boxe khmère sont inscrites dans la pierre.

Quel est l'état de santé de ce sport au Cambodge et ailleurs ?

Pierre : c'est une catastrophe mais puisqu'il faut nuancer, nous dirons que ce sport est en reconstruction. La boxe reflète ce pays. Le Cambodge est un pays qui se cherche. La société de consommation a perverti leur culture et le sens originel des choses, initialement le ring est un endroit sacré comme expliqué plus haut.

Quelle avenir pour la boxe Khmer ?

Pierre : pour le moment, je dirais Sombre. La mafia gère la chose. Tout est verouillé, négocier un combat, passer de la musique, etc...Et donc au niveau international ça ne suit pas non plus. Ils n'ont pas de condition physique. Cela se voit d'autant plus quand on fait la comparaison avec le pays voisin, la Thaïlande, ou les boxeurs bénéficient d'une solide préparation physique.

large_Boxe_Siano..odia2012_72.jpg

La boxe Khmer souffre d'un manque de reconnaissance, pourquoi ?

Pierre : la corruption, le pouvoir et le pognon passe sur l'ethique. Les boxeurs au Cambodge ne sont qu'un outil pour faire du pognon. Pas de respect du boxeur. Les boxeurs n'ont pas une bonne hygiène de vie et à titre de comparaison ils ne tiennent pas longtemps face à des thaïs, aggueris et affûtés. Ça m'embête de dire cela mais il faut bien reconnaître le manque de niveau.

N'y a t-il personne pour relever le niveau au Cambodge ?

Pierre : si ils existes, ce sont les gardes du corps du ministère de l'intérieur. C'est l'élite. Ils s'entraînent en Thaïlande. Cherche l'erreur...

Que faut il faire pour la populariser de nouveau, la faire connaître et la diffuser ?

Pierre : un travail de fond et honnêtement tout reprendre à zéro. Localement un travail local consistant à former durablement de vrais profs de sport qualifiés et sains, avec des connaissances historiques, culturelles, pratiques, physiques et physiologiques. Un centre de formation pédagogique. Prendre exemple sur son voisin la Thailande ou la boxe est un vrai métier et une caste, que dis-je une institution ! Il est essentiel de rappeler les fondamentaux du bouddhisme qui est le ciment culturel de ce sport, et que la propagande des Khmers rouges a fait disparaître. La boxe est un vrai métier et doit le revenir au Cambodge comme elle l'est en Thailande.

large_Cardamom_C..a2012_OQ_24.jpg

La culture et tradition doivent reprendre le pas face à la société de consommation. Ce rapport à l'argent est biaisé. L'argent oui, évidement c'est un moyen, mais cela ne doit pas être une fin en soit.

Sur le plan international la boxe Khmer apparait comme hyper marginale. Pourtant au Cambodge il y a un ancien champion assez charismatique et populaire, Eh Phuthong, une sorte de vitrine vivante du Kun khmer. Depuis des années il faut de l'éducation et essaie de transmettre ses valeurs à la jeunesse. La tâche est ardue.

Selon toi quel est le problème du Cambodge ?

Pierre : sa corruption, et derrière un manque cruel d'informations, et donc de formation et d'éducation. Cette espèce de lavage de cerveau sur l'époque Khmer et ses conséquences. Le pays doit assumer son histoire s'il veut retrouver une nouvelle respiration, mais tant que les anciennes élites seront là, les choses seront tabous.

Moi : merci infiniment de t'être livré à toutes ces questions. Bonne chance dans tes entreprises et puisse la sagesse des guerriers être de ton côté.

Crédit photo : Ostro N.Quentin et ASIA PIX

Posté par Photo baroudeur 08:43 Archivé dans Cambodge Tagué cambodia asia thai photographer sihanoukville muay asie cambodge prostitution ostro upp freelens ostro_n.quentin ostro_quentin photo_report photoreport travelling_around_the_world www.ostroquentin.com/reportage/ boxe kun_khmer bokator

Envoyer cet articleFacebookStumbleUpon

Table des Matières

Soyez le premier à commenter cet article.

Les commentaires sur ce blog sont désormais fermés aux non-membres de Travellerspoint. Vous pouvez toujours laisser un commentaire si vous êtes un membre de Travellerspoint.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint